GIERSA, Groupe interuniversitaire d’études et de recherches sur les sociétés africaines

Groupe interuniversitaire d’études et de recherches sur les sociétés africaines

PARTENAIRES

Université Laval Université de Montréal Université du Québec à Montréal

Le GIERSA bénéficie du programme « Soutien aux équipes de recherche » du
Fonds de recherche Société et culture, gourvernement du Québec

Le redoublement des filles dans les classes de 3e des écoles secondaire de Libreville au Gabon

Type: 
Année: 
Directeur: 
Université: 
Discipline: 
Fichier: 
Résumé: 

L'échec scolaire des filles est un problème important dans lessystèmes éducatifs des pays en développement. Par contre, la situation du Gabonne semble pas avoir été bien établie à cet égard. Notre étude avait pour objectifs de décrire les taux d'échecs des filles et des garçons quifréquentent les classes de 3e de Libreville au Gabon et d'identifier chez lesfilles, les facteurs prédictifs de l'échec scolaire. La mesure de l'échec scolaire a été faite à partir de la révision des dossiers scolaires des élèves qui ont fréquenté les classes de 3e au cours de l'année scolaire 2001-2002. Pour identifier les facteurs prédictifs de l'échec scolaire des filles, nous avonsconstruit un modèle de régression logistique multivarié sur la base des variables mesurées par un questionnaire auto administré aux filles inscrites dans les classes de 3e au cours de l'année scolaire 2002-2003. Les facteurs prédictifs de l'échec scolaire des filles dans les classes de 3e sont l'âge avancé et les expériences de redoublement antérieur.

 

Mot clés: